Une communication inspirée et inspirante

J’ai eu le privilège d’agir comme maître de cérémonie et animateur du Rendez-vous Innovation 2011 organisé par la Société de promotion économique de Rimouski, le 14 avril dernier.

J’y ai fait des rencontres stimulantes, j’y ai entendu des conférenciers compétents, j’y ai renoué contact avec des professionnels que je n’avais pas côtoyés depuis belle lurette.

Mais mon coup de coeur va sans contredit à Louis Garneau, conférencier principal, qui avait pris soin d’amener ses parents, Paul et Jeannine, afin qu’ils puissent entendre sa conférence pour la première fois. J’ai longuement discuté avec monsieur Paul et madame Jeannine, des personnes affables et fascinantes, qui m’ont permis de mieux comprendre qui est Louis Garneau avant même de l’entendre. Bon sang ne saurait mentir.

Cet artiste de formation, cycliste reconnu mondialement, devenu entrepreneur de calibre international et ayant lancé son entreprise dans le garage de son père, n’a pas utilisé de grands artifices pour livrer son expérience de vie et parler avec humilité de son cheminement professionnel. Pas de grandes théories, pas de trucs infaillibles, que du gros bon sens livré simplement, avec passion, conviction et authenticité.

Il a su partager ses bons et ses mauvais moments, ses doutes et ses réussites, mais surtout illustrer sa grande capacité d’adaptation et son ouverture à identifier et saisir les occasions de changement et d’innovation qui se sont offertes à lui, au bon moment, parce qu’il savait écouter cette petite voix que l’on a trop souvent tendance à ignorer, parfois par crainte, par paresse ou par manque de confiance en soi.

Refusant de corrompre et de vendre son âme artistique au profit d’une stricte carrière entrepreneuriale, Louis Garneau a préféré mettre à profit ce que l’art lui a inculqué pour en faire un atout en matière de développement des affaires. L’artiste, tout comme l’entrepreneur, doit constamment s’interroger, se remettre en question, chercher de nouvelles voies d’expression, s’ouvrir à de nouvelles tendances pour innover, admettre ses erreurs et reculer pour mieux se projeter vers l’avant.

C’est le message tout simple qu’avait à livrer Louis Garneau au Rendez-vous Innovation 2011 à travers six phases d’évolution et d’innovation. Un message empreint d’humanité, d’humilité, d’humour et de générosité. Car malgré un horaire chargé, il a pris le temps de répondre à plusieurs questions sans jamais sembler pressé par le temps.

Il a mis en valeur son livre « En affaires, j’ai appris », comportant 333 réflexions sur son expérience, des réflexions que tout entrepreneur saura méditer en s’y reconnaissant. Un livre mis en vente au profit de la cause des Petits Frères des pauvres qu’il soutient activement et qui s’est vendu comme de petits pains chauds à la suite de sa conférence.

Autre preuve de l’humanité de cet homme, tous les profits de la vente de son livre lors du Rendez-vous Innovation sont allés aux Petits Frères des pauvres, tout comme son cachet de conférencier.

J’ai eu beaucoup de plaisir à côtoyer brièvement Louis Garneau et ses parents, à découvrir un entrepreneur équilibré, marchant hors des sentiers battus, conscient de son rôle social, franc, disponible et authentique.

Et dire que le même jour, quelques heures plus tard à Toronto, il était intronisé au Temple de la renommée du marketing canadien… Une rencontre inspirante, stimulante, revigorante pour tout entrepreneur aux prises, parfois, avec le doute…

Louis Garneau, un exemple d’innovation et de persévérance, d’authenticité et de simplicité, sans une once de prétention malgré son succès et ses réussites. Cela, parce qu’il a su apprivoiser l’échec et en faire une force plutôt que de s’apitoyer sur ses erreurs…

Commentaires Clos.