Observateur ou acteur du Web?

Depuis sa création, le Web se révèle un puissant outil de consultation, d’information, de formation, d’échange, d’influence, de réseautage et de contribution citoyenne.

Le Web a favorisé la démocratisation de la communication dans plusieurs sphères d’activité en donnant la parole à toutes et à tous. L’expression des faits, des idées et des opinions n’est plus, aujourd’hui, la chasse gardée des médias dits traditionnels qui peinent d’ailleurs à suivre le rythme. Ces médias, du moins les plus allumés, s’alimentent maintenant eux-mêmes à la source du Web participatif et collaboratif.

Ceux qui ne le font pas encore se privent d’une source inépuisable de renseignements sur divers dossiers, que ce soit ici ou à l’étranger. À mon avis, ces médias réfractaires à l’incidence du Web sur nos vies sont voués à une lente agonie parce qu’ils n’ont plus le monopole de l’information et de la rapidité de transmission de la nouvelle.

Vous le savez, tous peuvent maintenant énoncer leurs propos publiquement, à la condition de savoir en assumer les conséquences. Car le Web n’est pas exempté des lois, des règlements et des règles qui régissent la saine communication publique. Le Web compte aussi sa part de sources mitigées, comme dans les médias traditionnels, des sources qui demandent à être filtrées et validées. Ce qui exige donc une prudence certaine et un jugement éclairé avant de s’y fier.

Mais, malgré son ouverture et sa facilité d’accès à la liberté d’expression, ce qui m’intrigue, c’est que le Web social, envers et contre tout son potentiel, regroupe surtout des observateurs, des gens qui n’oseront jamais se prononcer ou se compromettre, de l’ordre de cette majorité silencieuse faisant plus souvent preuve de voyeurisme et d’attentisme que de réelle participation.

Lorsqu’on s’attarde à observer les comportements sur le Web, on constate rapidement que la plupart des gens préfèrent observer plutôt que d’y interagir. Est-ce timidité, manque de connaissance du média, difficulté à exprimer une opinion, crainte du jugement des autres? Je l’ignore, mais ça me fascine de constater qu’il n’y ait pas plus d’acteurs sur le Web.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous poser deux simples questions. Êtes-vous un observateur ou un acteur du Web? Et qu’est-ce qui motive votre choix d’en être un observateur ou un contributeur?

Une réponse pour Observateur ou acteur du Web?

  1. L’absence de commentaires sur ce billet devient la réponse à ma première question… 😉