La leçon…

La vie sait nous servir les leçons dont nous avons besoin en toutes circonstances, quels qu’en soient le sujet, le thème et la matière, que ce soit plaisant ou non, qu’on le veuille ou non. Nous ne savons pas tout et ne pouvons tout connaître, c’est bien là un des privilèges, des aléas ou des enjeux, c’est selon, de la vie.

Chaque personne est confrontée, au moins une fois dans son existence, à une leçon plus difficile que les autres, à un apprentissage qu’elle devra faire à la dure. Une fois dressée devant l’obstacle, elle devra faire le choix de se laisser écraser par l’ampleur du défi ou de conquérir un nouveau sommet.

Un ami que j’avais perdu de vue depuis des années, la vie étant ce qu’elle est et les chemins étant parfois très différents pour l’un et pour l’autre, a décidé, face à une épreuve sans nom, d’escalader la paroi qui se présentait à lui. Nous nous sommes connus lors de nos études, je ne savais plus où il était; un reportage télé, quelques imprimés et une mise en contact Facebook plus tard, j’ai retracé une part de son parcours…

Je ne l’ai jamais su amateur de sports extrêmes, mais il se se dirigera bientôt vers le Kilimandjaro avec, pour objectif, d’en atteindre le sommet. Pour lui, bien sûr. Mais aussi pour des milliers voire des millions de personnes touchées par la maladie qui ne l’épargne pas aujourd’hui, la sclérose en plaques qu’on lui a diagnostiquée il y a relativement peu de temps si j’ai bien compris (à peine deux ans); ce qui l’oblige à retourner à l’intérieur de lui pour trouver la détermination nécessaire à l’accomplissement de son projet, puiser dans ses ressources les plus profondes et s’abreuver à sa propre source vitale. C’est un homme fort et déterminé, bien que timide au quotidien; c’est ainsi que je l’ai toujours connu. Il a pris un virage radical, alimentation et entraînement, pour se préparer à l’ascension; il a repris sa vie en main. Et je sais qu’il s’affirmera avec autorité face à l’épreuve et au défi à venir. Sans le savoir, et il est peut-être mieux qu’il ne le sache pas tout de suite en raison de son humilité, il deviendra une inspiration pour toutes celles et tous ceux qui croient que certains diagnostics sont inéluctables.

Pourquoi faut-il attendre cette extrémité avant de comprendre que rien n’est acquis? Je l’ignore; ayant été personnellement confronté à une maladie potentiellement mortelle, je cherche encore ce qui motive certaines et certains d’entre nous à se rendre au bout de leurs forces, à forcer leurs limites, à dépasser leurs frontières avant de tirer la leçon. J’essaie aussi de comprendre pourquoi certaines et certains n’arrivent pas à assimiler cet apprentissage forcé, et j’en suis…

Le Kilimandjaro, en atteindre le sommet, y planter son drapeau, y affirmer sa force, y afficher sa fierté, voilà qui n’est pas un objectif à la portée de tous. Mais si nous arrivions simplement à vivre sainement et sereinement notre vie, de manière équilibrée, comme ce devrait l’être, ne serait-ce pas déjà atteindre un sommet?

Voici quelques liens en relation avec le projet de mon ami d’adolescence. Ils peuvent éventuellement inspirer une certaine réflexion. Félicitations et bonne chance, Denis!

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/affaires/les-regions/201008/28/01-4310670-a-lassaut-du-kilimandjaro.php

http://lesaintlaurentportage.canoe.ca/webapp/sitepages/content.asp?contentid=156230&id=1900&classif=Nouvelles

http://wn.com/pierre_bruneau_kilimandjaro

http://www.charlevoixendirect.com/index.asp?s=detail_actualite&ID=131286

http://mssociety.ca/qc/Kilimandjaro_commanditaires.htm

http://www.infodimanche.com/index.asp?s=detail_actualite&id=136704

http://www.youtube.com/watch?v=-da_uPB15D8

http://www.facebook.com/video/video.php?v=110847632316250

http://www.facebook.com/video/video.php?v=110847838982896

http://www.facebook.com/video/video.php?v=110848305649516

http://www.facebook.com/video/video.php?v=110848562316157

Commentaires Clos.