Une relève qui s’affirme

Un billet plus léger pour amorcer la semaine, pourquoi pas? Hier soir, j’ai assisté, pour une rare fois comme spectateur au lieu d’en être un des acteurs, à l’événement de l’année de la classe affaires de la MRC de Rivière-du-Loup : le Gala des Prestiges de la Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup.

J’y ai retrouvé des entrepreneurs d’expérience, des gens d’affaires aguerris, des collègues, des membres de la « vieille garde », de ceux et de celles qui ont pavé la voie.

Mais j’y ai surtout observé de jeunes entrepreneurs, imaginatifs, audacieux, confiants et déterminés qui forment une relève fort prometteuse dans plusieurs champs d’activité; de ceux et de celles qui arrivent avec de nouvelles idées et n’hésitent pas à sortir des sentiers battus pour mettre en oeuvre leurs projets d’entrepreneuriat. Ils étaient nombreux dans la salle…

Cette relève m’impressionne, non seulement parce que j’ai l’occasion d’accompagner plusieurs jeunes entrepreneurs (dont quelques lauréats de la soirée d’hier et j’en suis très heureux), mais parce qu’elle a le front de s’afficher avec fermeté, qu’elle a l’audace de franchir les obstacles, qu’elle est confiante et assurée, qu’elle se positionne pour redéfinir le portrait entrepreneurial de notre région.

Hier, place était faite aux jeunes, principalement et heureusement, à divers paliers de l’organisation de cet événement, comme dans l’auditoire et sur la scène. Les principaux acteurs et actrices de la soirée, à la coordination, à la sonorisation et à l’animation musicale auraient pu être mes enfants et je les ai vu grandir parce que j’ai travaillé avec eux pour organiser et réaliser le même événement au cours des dernières années. Aujourd’hui, ils prennent leur place, demandent conseil à l’occasion, mais avancent avec certitude dans leur voie.

Parmi les finalistes, les gagnantes et les gagnants d’hier, il y a de jeunes entrepreneurs et entrepreneures que je côtoie quotidiennement, à qui j’ai enseigné, que je continue à conseiller au besoin et qui sont des ressources avec qui je collabore régulièrement à travers divers mandats. J’ai aimé les voir sur scène, recevoir leur hommage avec une certaine timidité, quitter l’estrade avec fierté.

Que ceux et celles qui doutent encore du potentiel d’entrepreneuriat chez les jeunes aillent se rhabiller. Aujourd’hui, ils débroussaillent de nouveaux terrains; bientôt, ils paveront à leur tour de nouvelles voies.

L’avenir est assurément positif avec cette nouvelle classe de gens d’affaires engagés, convaincus, confiants, sensibles aux grands enjeux de société, soucieux de l’environnement et respectueux de ce qui a précédé leur mise en route.

Comme entrepreneurs d’expérience, nous sommes tous partis du même endroit, avec les mêmes doutes, et nous avons acquis au fil du temps une confiance inébranlable en nos moyens, en nos projets, avec les ressources dont nous disposions et malgré les embûches. L’idéologie fondamentale de l’entrepreneuriat n’est peut-être plus la même, mais les jeunes gens d’affaires qui reçoivent aujourd’hui le mérite et les hommages pour leurs réalisations font le même cheminement que nous. Avec  une confiance plus rapidement acquise certes, avec une conviction plus affirmée d’avoir leur place et une envie indéniable de la prendre et de l’occuper, avec une assurance qui surprend et épate, mais surtout avec une fraîcheur, un esprit de nouveauté et une spontanéité qu’il fait bon éprouver.

Nous avons dû franchir bien des obstacles en notre temps et les leurs ne sont pas si différents; mais j’ai l’impression qu’ils savent parfois les surmonter avec plus d’espoir, d’habileté et d’imagination au même âge.

J’aime cette relève qui, sans aveuglement, avec lucidité, clairvoyance et courage, est en train de redéfinir notre avenir collectif. Je suis heureux d’avoir le privilège de la côtoyer.

5 Réponses pour Une relève qui s’affirme

  1. Ping : Tweets that mention Une relève qui s’affirme | Communications Sylvain Dionne -- Topsy.com

  2. Merci Sylvain d’avoir écrit ce texte! Hier soir, j’ai vécu un moment professionnel important, mais plus que tout, je me suis sentie faisant enfin partie de la cours des grands. Je peux maintenant dire que je suis une entrepreneure à part entière! C’est le petit coup de pouce qui me manquait pour quitter la phase de démarrage. Merci pour tout, le coin droit de mon Prestige te revient ( le gauche allant à mon mentor :-)).

    • Christiane, j’ai écrit ce billet avec grande sincérité. Je crois fondamentalement en cette relève dont tu fais partie et qui apporte un souffle nouveau à la dynamique des affaires et du développement local ou régional. J’ai hâte que tout le milieu des affaires d’ici comprenne enfin que vous avez droit d’occuper une place de choix et que vous la méritez pleinement dans la cour des  » grands « . Merci de ton commentaire et à bientôt.

  3. Inspirant. J’essaie de passer le même message dans notre région. Je pense que dans « les régions » il y a un défi constant d’amener les bâtisseurs et bâtisseuses à passer le flambeau à la plus jeune génération…. Elle fait pourtant preuve de son désir de construire elle aussi.

    • Ici, elle ne fait pas seulement preuve de son désir de construire. Elle élabore ses propres plans et n’hésite pas à s’établir sur des terrains auparavant occupés par d’autres. Elle rénove ou elle bâtit de nouveau. Merci de ton commentaire, Cyrille! Au plaisir de partager la même scène le 30 novembre!